Les métiers dans l’univers du 3D sont très variés. Après avoir suivi des études approfondies et une formation en sculpture pour l’animation tridimensionnelle, on peut être modeleur, textureur, éclairagiste ou animateur 3D selon chacun son choix. Ces professions sont assez similaires mais présentent toutefois quelques différences. On va voir dans cet article les différents aspects de chaque métier cité ci-dessus.

Modeleur

D’un point de vue esthétique et technique, le modeleur a pour objectif d’accompagner le développement des projets de design dans leur mise en forme et leur faisabilité. Grâce à la modélisation 3D, les idées des designers peuvent prendre forme et sont traduites en fonctions graphiques. Ainsi, les tâches des modeleurs consistent à concrétiser la mise en volume par simulation des objets ou systèmes en projet et de réaliser des documents de présentations graphiques des projets. Ensuite les résultats obtenus seront des fichiers qui peuvent générer des films d’animation, des images de synthèse et des environnements de réalité augmentée. Ou également des matières sur des machines à commandes numériques.

Textureur

Dans les vidéos d’animation en 3 dimensions, on constate la profondeur, les textures pour rendre les éléments réalistes, les visages, les décors et aussi les personnages les plus fantastiques. Le textureur 3D définit donc les qualités de surface d’un modèle informatique 3D. Sa mission principale est de créer des textures les plus réalistes possibles pour des objets trouvés notamment dans les clips musicaux, les jeux vidéo, les films, etc., intégrant des éléments tridimensionnels. Pour débuter un projet, il doit commencer par l’analyse de son environnement, de son contexte et des attentes de son public cible. Cela va lui permettre d’avoir une vision générale de son objectif.

Eclairagiste

Pour aider la texture à avoir plus de photoréalisme, il faut que l’éclairage soit aussi bien paramétré. Cependant c’est un des points les plus couteux dans une animation 3D. Donc le rôle de l’éclairagiste est de régler les lumières de l’image de synthèse de sorte à apporter plus de réalisme et non l’inverse. C’est une tâche qui prend énormément de temps et qui doit être façonnée progressivement. On ne peut pas le faire à la hâte car sa manipulation est cruciale. L’éclairagiste 3D doit alors faire une opération très délicate qui demande beaucoup de tests et d’expériences pour mener à bien sa mission.

Animateur 3D

L’animateur 3D s’occupe de la modélisation 3D des personnages, des paysages, des véhicules ou des décors dans une animation 3D, un jeu vidéo, un film etc. A l’inverse du modeleur, c’est lui qui s’occupe d’animer les éléments en 3D demandés sur ordinateur. Selon l’impact du projet, l’animateur 3D peut être amené à se spécialiser dans une seule catégorie d’animation en 3 dimensions, par exemple les personnages. Il ajuste et modifie ses créations à la demande au fur et à mesure que la production progresse.