Pour les plus créatifs, le monde du cinéma d’animation 3D ne pourra que les éblouir. Là où les effets spéciaux sont tout simplement impressionnants. Il faut dire que les métiers disponibles dans le secteur du film d’animation 3D sont multiples. Mais pour plonger dans l’univers tridimensionnel, l’important est de faire travailler son imagination tout en faisant preuve de grande résistance au stress.

Animateur 3D : pour les adeptes de créations animées

Un animateur 3D qu’on appelle également motion designer est une personne qui s’occupe de la modélisation et de l’animation des images de synthèse pour le cinéma, la vidéo, le web ou les jeux. Elle veille donc à modéliser les décors, les personnages, les paysages, les véhicules qui seront utilisés dans une animation web, dans un film d’animation 3D, dans un jeu vidéo, etc. Ainsi, si on est intéressé par l’animation 3D, il est essentiel d’avoir une aisance avec les logiciels de création 3D sur PC. Le travail d’un animateur 3D varie en fonction de la taille du projet. Ce qui signifie qu’il peut être affecté à un seul type d’animation 3D. Plus la production et les tests avancent, plus il doit ajuster son travail en faisant preuve de patience, d’écoute et de méticulosité. En terme de formation après le bac, on peut tout de suite se tourner vers un BTS Design graphique option communication et médiat numérique, Cinéma d’animation 3D ou un DMA Cinéma d’animation, ces deux formations sont de niveau bac+2.

FX artist : pour les fans des illusions visuelles

Les effets spéciaux dans les films sont les œuvres d’un FX artist (Opérateur Compositing). Son rôle principal est d’intégrer toutes les animations et effets dans les images dites classiques. Il est en même temps en charge de tout visionner en détail afin de supprimer les cordages des cascadeurs par exemple. L’objectif de son métier est de faire en sorte que le virtuel soit réel. Pour ce faire, il doit être un technicien expert doté d’une grande créativité. Son savoir-faire est fondamental lors du mixage des diverses sources d’images ou d’effets spéciaux. Pour ce qui est de la formation à suivre, mieux vaut opter pour une école qui propose l’animation, la modélisation, l’éclairage, le compositing et le rendu.

Directeur des effets spéciaux pour diriger une équipe

Dans le cinéma d’animation 3D, il y a toujours des trucages à réaliser. Pour cela, le réalisateur doit collaborer avec le directeur des effets spéciaux. Ensemble, il crée un document qui regroupe tous les plans nécessitant des trucages. Le directeur établira par la suite le budget à consacrer aux effets spéciaux. Alors, avant que son équipe ne façonne les trucages en studio, il doit se rendre sur les tournages pour s’assurer que tout soit en parfait accord avec le résultat attendu. Pour devenir directeur des effets spéciaux, il faut d’abord occuper le poste de truquiste ou d’animateur 3D pendant des années tout en suivant un cursus dans une école reconnue.